Comment calculer son Métabolisme de Base?

Comment calculer son Métabolisme de Base?

1 2999
dépense calorique journée

Dans cet article, je vous explique comment calculer votre métabolisme de base. C’est un indicateur très simple et utile mais dont on a peu conscience.

Tout d’abord, qu’est-ce que le métabolisme de base et à quoi ça sert?

Définition du Métabolisme de Base

C’est tout simplement un nombre exprimé en kilocalories (ou kilojoules) qui représente l’énergie nécessaire au corps humain juste pour survivre, pour maintenir le corps humain à un niveau minimal d’activité, c’est-à-dire quand on est immobile, couché, à jeun et éveillé.

Il est aussi appelé Métabolisme Basal ou Métabolisme de Repos.

À quoi sert le Métabolisme de Base?

En fait, si vous souhaitez connaître votre dépense énergétique au cours d’une journée, ce métabolisme de base représentera le minimum d’énergie que vous devrez fournir à votre organisme pour qu’il puisse fonctionner. C’est bien sûr en mangeant que vous fournirez à votre corps cette énergie. Cette « énergie de base » est la première dépense, la dépense essentielle.

La seconde dépense d’énergie correspond à toute l’énergie nécessaire pour réaliser tout ce qu’on fait au cours de la journée : rester assis (oui cela consomme ), cuisiner, manger, travailler, faire de l’ »activité physique »… etc Mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui. J’y reviendrai dans un prochain article.

Donc, pour résumer, au cours d’une journée :

DÉPENSE ÉNERGÉTIQUE TOTALE =

ÉNERGIE DU MÉTABOLISME DE BASE

+

ÉNERGIE CONSOMMÉE PAR TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA JOURNÉE

C’est aussi simple que cela!

Cette loi est très simple, mais la connaître est un premier obstacle franchi quand on veut perdre du poids.

Pourquoi?

En connaissant votre métabolisme de base, vous pourrez ensuite assez facilement calculer votre dépense énergétique totale au cours d’une journée, et ce de façon RIGOUREUSE. Il suffira donc d’élaborer les repas en conséquence, c’est-à-dire en procurant à votre corps juste la quantité d’énergie dont il a besoin.

Si vous calculez votre métabolisme basal et l’énergie nécessaire pour faire les autres activités, et que vous procurez à votre organisme EXACTEMENT ce qu’il consomme, votre poids sera stable. Magique, non ?

 

Voici maintenant comment on calcule le métabolisme de base

comment calculer calories

La formule de référence est celle de Black pour le calcul du métabolisme basal (MB) :

  • Femme : MB en Kcal = [0,963 x Poids(kg)0,48 x Taille(m)0,50 x Age(an)(-0,13)] x (1000/4,1855)
  • Homme : MB en Kcal = [1,083 x Poids(kg)0,48 x Taille(m)0,50 x Age(an)(-0,13)] x (1000/4,1855)

Toutefois, il existe d’autres formules. Peut-être est-il judicieux, pour obtenir une approximation plus proche de la réalité, de moyenner les différents résultats obtenus (si on calcule le MB avec d’autres formules que celle-ci).

D’autre part, il faut savoir que ce calcul peut refléter la réalité avec des variations allant jusqu’à 20 ou 30%. D’où l’importance d’avoir un recul sur ces chiffres, ou de les corriger selon notre expérience de leur calcul…

Par exemple, voici le calcul pour moi :

Je fais 1,88m, je pèse 77 kilos et j’ai 25 ans : MB en kcal = [1.083*77^0.48*1.88^0.5*25 ^(- 0.13)]*(1000/4.1855) = 1880 kcal par jour.

Si je comptais qu’une baguette de pain fait 250 grammes et que 100 grammes de ce pain m’apportent 280 kcal, cela signifie que j’ai besoin de plus de 2 baguettes et demi par jour pour satisfaire ce besoin en énergie!

Bien sûr, il ne serait pas raisonnable de ne manger que du pain, car, même si ces 2 baguettes et demi m’apporteraient la quantité d’énergie nécessaire (et seulement pour la dépense d’énergie minimale que représente le métabolisme basal), elles ne m’apporteraient pas d’Autres nutriments dont le corps a absolument besoin

Conclusion

D’une part, ces calculs ne sont intéressants qu’à titre indicatif s’ils ne sont pas corrigés et ajustés à l’individu unique que l’on est.

D’autre part, on peut comprendre ici que les régimes dits « hypocaloriques » sont une hérésie car ils contraignent le corps à puiser dans ses propres ressources en énergie, la nourriture n’en apportant pas suffisamment dans le cadre de ce type de régimes.

Et puis, il ne faut pas tomber dans l’écueil qui consiste à considérer les aliments seulement comme des sources d’énergie susceptibles de nous faire grossir : le corps n’a pas uniquement besoin d’énergie pour survivre, mais aussi d’une foultitude d’autres nutriments

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire